Loading

Rapport d’activité 2017

Scroll down

Message du Conseiller d’État Mauro Poggia

Durant cette législature à la tête du département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS), il m’a souvent été donné de mesurer combien ces trois domaines étaient intrinsèquement liés et combien la création de passerelles entre eux pouvait enrichir la mise en œuvre des politiques publiques. Le champ d’action de l’association Argos est à ce titre particulièrement représentatif. En effet, comme le soulignait le rapport OBSAN 2016, il existe de très forts liens entre troubles mentaux et psychiques, incapacité de travail, isolement social et addictions.

Depuis bientôt 40 ans, Argos accueille et accompagne des personnes souffrant de toxicodépendances dans un double processus « de la consommation à l’abstinence et de l’exclusion à l’insertion. » Ces dernières années, le domaine s’est passablement complexifié, avec une diversification des profils des usagers et un renforcement des acteurs impliqués dans leur prise en charge. Au plus proche de la réalité du terrain, l’association Argos se trouve au cœur de cette évolution et s’y adapte en permanence.

Je me réjouis de l’adoption, en 2017, du nouveau contrat de prestation quadriennal, qui valide l’approche psycho-sociale proposée par l’association Argos, dans un environnement par ailleurs très médicalisé, et qui contribue à institutionnaliser son rôle au sein du réseau cantonal. Ce rôle s’inscrit depuis toujours dans une démarche transversale et interactive : c’est là une condition de travail essentielle pour une petite association, qui collabore avec un large spectre du réseau et dont l’activité couvre plusieurs champs distincts et complémentaires, notamment médical, juridique, pénal et psycho-social.

J’aimerais saluer la flexibilité dont fait preuve chaque jour Argos dans sa double mission d’accompagnement de ses bénéficiaires et de coordination avec les partenaires du réseau, lesquels évoluent parfois dans des sphères très éloignées de la pratique et de la réalité quotidienne des clients et des membres d’Argos.

La légitimité et la crédibilité d’Argos, fondées sur une longue pratique, lui permettent d’être entendue et suivie. Son approche pragmatique est un rappel constant que nous œuvrons tous à faire avancer une cause commune. Cette assise a été incarnée pendant 14 ans par la présidente d’Argos, Mme Liliane Maury Pasquier, qui a pris sa retraite en 2017. J’entends lui rendre hommage et la remercier de ce qu’elle a accompli pour l’avancement des politiques publiques en matière d’addiction, au niveau cantonal et fédéral.

En 2017, j’ai eu également l’occasion de participer à l’inauguration du nouveau site du Toulourenc. La météo particulièrement maussade ce jour-là n’aura pas réussi à refroidir l’ambiance joyeuse et le plaisir d’être réunis pour fêter l’aboutissement d’un projet de longue haleine, qui va améliorer de manière significative l’accueil des usagers d’Argos.

Au nom du DEAS et à titre personnel, je remercie chaleureusement tout l’équipage d’Argos pour le beau périple auquel mon département et moi-même avons été associés au cours de cette législature. Je lui réitère toute ma confiance et mon soutien, en formulant mes vœux que l’avenir et les circonstances nous permettent d’écrire ensemble d’autres chapitres de cette odyssée.

Rapport de la direction

« Un jour j’irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien. »

Pierre Desproges

L’année 2017 a été d’une rare intensité pour l’ensemble des professionnels de l’association.

En effet, sous l’impulsion de notre nouveau président, monsieur Christophe Mani, et avec le soutien des membres du comité, l’équipe de direction a implanté son nouveau concept d’intervention. Ce nouveau modèle organisé en quatre pôles de prestations, interdépendant les uns avec les autres, a nécessité pour les équipes des différents pôles, une grande plasticité d’esprit pour passer d’une proposition théorique à sa mise en pratique quotidienne. Pour ce faire, des séances régulières ont été organisées tout au long de l’année pour les accompagner dans ce processus d’implantation.

Cette mise en place s’inscrit dans le cadre de notre nouveau contrat de prestations quadriennal 2017-2020 signé avec l’Etat de Genève. Et notre système contrôle interne et de qualité, veillera à son bon déroulement de suivi, cela conformément aux indicateurs qui lui sont rattachés. L’audit externe réalisé par SQS le 24 novembre 2017 pour le maintien de notre certificat Iso 9001-2015 s’est avéré très positif dans cette perspective.

Les nouveaux pavillons, proposant 4 chambres individuelles, installés sur le site du Toulourenc, ont été inaugurés en présence de notre Conseiller d’Etat M. Mauro Poggia en août. Cette installation concrétise de très belle manière la nouvelle implantation du dispositif par pôle, en soulignant l’importance de pouvoir enfin accueillir des personnes dans des conditions optimales.
Les premiers effets de ces changements ont été vite ressentis sur l’ensemble de nos activités notamment par des records de fréquentation au centre de jour et d’autre part, une augmentation significative des demandes d’admission résidentielles. Nous avons terminé l’année en constatant une grande stabilité des séjours. Est-ce notre nouvelle approche, centrée sur les besoins et sur les capabilités des personnes dans leur processus de rétablissement, qui correspond mieux ? On devra attendre l’année 2018 pour vérifier si notre proposition d’accompagnement se consolide.

Dans ce contexte de changement, nous avons vécu par ailleurs, trois départs à la retraite, celle de François Hollinger responsable du CRMT, de Suzanne Michaud responsable de l’Entracte, et Madeline Fluckiger, éducatrice sociale au Toulourenc. À eux trois, ils comptabilisaient plus de 90 ans d’expérience au sein d’Argos… Je tiens ici particulièrement à les remercier pour l’ensemble de leur carrière et leur qualité de travail, en leur souhaitant à tous les trois, tous mes vœux pour leur retraite largement méritée. Cette séparation a été vécue de manière très intense par les équipes, qui ont dû « absorber » ces départs et poursuivre leur travail avec de nouveaux collègues engagés ou proposés à de nouvelles fonctions.

Je tiens à féliciter l’ensemble du personnel d’Argos pour son engagement sans faille, et la qualité humaine de chacune et chacun dans l’accomplissement de son travail au quotidien. La principale force, des collaborateurs d’Argos est sa faculté d’adaptation, qui a été largement démontrée tout au long de cette année !

Remercier aussi, mes collègues du collège de direction, Candy mon assistante et Bernard notre comptable, pour leurs compétences et leur précieuse collaboration dans les tâches de management.
Remercier notre comité pour le soutien qu’il nous a témoigné et son dynamisme à mettre en place nos différents projets.
Remercier enfin, tous nos partenaires sociaux et médicaux pour leurs participations actives dans ce processus d’adaptation et leur confiance témoignée. C’est avec un grand plaisir que nous poursuivrons ensemble cette belle aventure de solidarité humaine.

Hervé Durgnat, directeur

Pôle Ambulatoire, centre de jour L’Entracte

Au niveau des infrastructures et du fonctionnement, la direction s’est installée au centre de jour, ce changement nous a permis d’améliorer les suivis administratifs et financiers et toutes les démarches en lien avec la gestion des prestations actuelles. L’autre modification appréciable pour les professionnels et les personnes qui fréquentent le centre de jour est l’installation d’une cuisine flambant neuve par l’équipe des Ateliers.

Sur le plan des prestations, nous avons constaté une forte croissance des demandes ambulatoires et des suivis ; il en est allé de même en ce qui concerne les admissions en résidentiel et en semi-résidentiel. Pour ce qui est des admissions en résidentiel nous avons été confrontés à une forte demande de la part des femmes. Sur le plan de l’addiction elle-même l’alcool est toujours plus présent ainsi que les médicaments, à noter aussi la croissance de la comorbidité psychiatrique de nombreuses personnes accompagnées, mais aussi des difficultés somatiques ainsi que nombreux soucis administratifs, notamment des personnes aux bénéfices de l’AI et des SPC. Cette situation nous a conduits à augmenter encore plus notre collaboration avec différents services concernés.

La complexité des situations suivies s’est aussi retrouvée dans les questions liées au sevrage en milieu hospitalier ce qui nous a conduits à renforcer notre partenariat avec ce secteur.
Le fonctionnement intra Argos s’est renforcé à travers la plateforme d’indication et d’évaluation des demandes pour les offres résidentielles et semi-résidentielles.

Pour terminer, nous avons fêté le départ à la retraite de notre responsable, Madame Suzanne Michaud, et eu le plaisir d’accueillir notre nouveau collègue Antonin Queloz.

Pascal Dupont, responsable ad intérim pôle ambulatoire

Pôles résidentiels

Résidentiel de court et moyen terme, le CRMT

L’implémentation d’un nouveau modèle par pôle spécifique et la plateforme d’indication nous a conduits à repenser nos postures professionnelles, en nous basant désormais sur l’évaluation des besoins de nos bénéficiaires.

Le CRMT offre des séjours de courtes durées allant de 1 à 12 mois en fonction des indications de la procédure d’admission et des désirs des personnes en demande de traitement. Nous sommes donc sortis d’une logique linéaire et modulaire du parcours du résident.
Le CRMT offre un lieu de traitement et de rétablissement en proposant l’expérimentation et la gestion de la non-consommation.

Il a proposé des séjours d’un mois pour d’anciens bénéficiaires souhaitant se mettre en protection pour les fêtes de fin d’année, Il a aussi permis à des résidents en fin de séjour d’expérimenter des retours à domicile ponctuels afin d’optimiser leur démarche de soin.
Le taux d’occupation a été élevé tout au long de cette année. Les durées de séjour ont été extrêmement variables ce qui confirme l’adéquation de notre offre aux besoins des bénéficiaires et répond mieux aux indications de nos bailleurs de fonds.

L’équipe du CRMT a su s’adapter aux changements afin de garantir la qualité des prestations du résidentiel. Une infirmière est venue compléter l’équipe et répondre ainsi aux besoins et aux questions liés aux traitements médicamenteux, d’autant plus que les sevrages se font de moins en moins en milieu hospitalier ce qui conduit les professionnels à faire face à des situations nouvelles.
Je tiens à remercier l’ensemble du comité de son soutien, le collège de direction et particulièrement les collaborateurs du CRMT pour leur engagement au quotidien.

Richard Zalisz, responsable ad intérim du CRMT

Résidentiel de vie à durée adaptée, le Toulourenc

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations unies a consacré un « droit au logement » en vertu duquel une personne a le droit de vivre en sécurité, dans la paix et la dignité.

L’association Argos est fière de participer à sa mesure à cet élan international qui définit que le logement ou le toit sont un droit, mais aussi un moyen de sortir du chaos de la rue, tout en garantissant un accompagnement professionnel éducatif quotidien.

En 2017 l’amélioration des conditions d’accueil et de vie des résidents au sein du Toulourenc s’est concrétisée par la réalisation du projet « Pavillons 2016 » inauguré en août. Dans cette approche, la notion de l’accueil dans des logements adéquats constitue la pierre angulaire de la qualité de vie des usagers.

Notre nouvelle orientation par pôle nous a permis d’adapter les durées de séjour et ainsi de diversifier notre offre, en proposant des accompagnements sociaux éducatifs en logement relais ou en logement protégé. Ceci afin d’apporter des réponses différenciées et adaptées aux besoins et aux réalités des personnes.

Le taux d’occupation élevé nous démontre que l’ensemble de ces changements répondent aux attentes des usagers, des professionnels de terrain et de la politique genevoise en matière d’addiction.

Pierre Mancino, responsable du Toulourenc

Le point de vue du Management qualité

« Les modes par lesquels nous ignorons une chose sont aussi importants sinon plus que les modes par lesquels nous la connaissons ».

Giorgio Agamben, Nudités, Payot Rivage, Paris, 2009

2017 fut marquée par des changements significatifs en termes de fonctionnement institutionnel et de modes de prise en charge. Les changements engagés ont privilégié la dimension pragmatique des processus concrets qui ont abouti au modèle de fonctionnement par pôle d’intervention. L’évaluation de l’implantation de ce modèle a été menée par chaque pôle à l’aide d’une grille SWOT (Forces-Faiblesses versus facteurs clé de succès et Opportunités-Menaces via les Influenceurs externes).
A noter que notre audit d’entretien mené par SQS s’est très bien passé, notre auditeur a salué le processus de changement engagé et les moyens mis en œuvre pour celui-ci.

Ces changements se sont aussi traduits par une évolution au niveau des pratiques, en effet les professionnels du pôle résidentiel (CRMT-Toulourenc) ont dû effectuer un renversement que l’on peut qualifier de sémantique, la signification des actions liées aux prestations étant désormais ancrées dans l’évaluation de la réalité sensible des personnes accompagnées. Il ne s’agit plus de suivre un programme, mais de développer des actions au plus près des besoins de chaque personne. Ce retournement est transversal et concerne chaque pôle ainsi que son mode de fonctionnement et a une incidence sur la posture professionnelle.

La démarche réflexive qui accompagne ce changement repose sur le même processus d’analyse du phénomène multidimensionnel et multifactoriel de l’addiction. Nous noterons au passage que l’expérience du « lâcher-prise » que les professionnels expérimentent est assez similaire à celui que chaque bénéficiaire peut vivre puisque celui-ci doit lâcher aussi un comportement. Il modifie, entre autres, une dimension identitaire dans son expérience de soins, comme le collaborateur modifie son comportement professionnel.

Le Pôle Travail est également en lien avec le changement de modèle évoqué, que cela soit en termes d’image, de représentations, d’identité ou encore de culture professionnelle. Cette démarche va immanquablement rejaillir sur les clients, sur les partenaires et sur le corps social. Elle a pour effet l’abandon progressif de la vision « invalidante » associée au symptôme de l’addiction au profit de la mise en évidence des ressources dont dispose chaque individu, un tel processus impacte aussi les représentations professionnelles.
Les ateliers ont fait un saut important en intégrant l’accompagnement des personnes qui, jusqu’alors, ne pouvaient bénéficier de ses prestations qu’à condition qu’elles ne consomment pas.
Ce changement de paradigme opère tant au niveau des bénéficiaires d’Argos que de ses professionnels.

Pour le pôle ambulatoire assuré par le Centre de jour, L’Entracte, nous constatons que sa création anticipait, inconsciemment, ce que nous sommes en train d’expérimenter. La modification du modèle actuel correspond à un « alignement des planètes argosiennes ».

C’est donc avec confiance et enthousiasme que nous sommes entrés en 2018.

Gérald Thévoz, responsable système qualité

Nous exprimons nos remerciements

Au Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, pour le soutien qu’il apporte à notre activité depuis 40 ans. Au Service des sports de la Ville de Genève pour la mise à disposition des installations sportives.

À la commune de Troinex, pour le soutien qu’elle manifeste à notre résidentiel Toulourenc et à l’offre de travail à nos résidant-e-s. À l’Eglise arménienne pour l’offre de travail à nos résidant-e-s.

Au communes de Anières, Carouge, Collonge-Bellerives, Grand-Saconnex, Lancy, Meyrin, Plan-les-ouates et Satigny.

Médecine communautaire;

Association Partage;

Dons anonymes;

Membres de l’Association.

Ces remerciements s’adressent également à toutes les personnes qui de près ou de loin soutiennent notre action.

Les personnes suivantes ont collaboré à la réalisation de ce rapport :

Christophe Mani, président d’Argos

Hervé Durgnat, directeur

Candy Shorrock, assistante de direction

Pierre Mancino, Sabine Zuliani, Richard Zalisz, Pascal Dupont, Gérald Thévoz, Aline Iacoviello Villard.

Conception et création :

Buxum Communication, www.buxum.ch

Photos :

Jean-Michel Etchemaïté

Pause à l’atelier d'Argos

Les messages

Message du Conseiller d’État Mauro Poggia
Message du président d'Argos

Les rapports

Rapport de la direction
La mise en place des 4 pôles
Pôle Ambulatoire, centre de jour L’Entracte
Pôle Travail – Ateliers
Pôles résidentiels
Le team santé – focus de l’infirmière de liaison
Le point de vue du Management qualité

Statistiques

Statistiques & indicateurs 2017

Divers

Documents
Remerciements

Message du président d’Argos

40 ans d’engagement en faveur des personnes souffrant d’addiction

Dès 1978, Argos a développé différents dispositifs destinés à répondre aux besoins des personnes concernées par l’usage de drogues, en s’adaptant aux évolutions sociales et des problématiques liées aux addictions. Voici quelques éléments qui ont ponctué l’évolution d’Argos durant toutes ces années : mise à l’abri avec approche thérapeutiques multiples et s’adaptant dans le temps dans des centres d’hébergement situés à l’écart du centre-ville, création d’un centre de jour favorisant autant la préparation des séjours que le maintien dans le milieu social, développement d’ateliers favorisant l’expérimentation d’habiletés personnelles ainsi que l’insertion sociale et professionnelle, mise en place récente d’un appartement en ville et de prestations d’accompagnement en semi-résidentiel ou encore engagement de personnel infirmier en complément des travailleurs sociaux. Ces évolutions se sont appuyées sur le grand professionnalisme des collaboratrices et collaborateurs qui ont marqué l’association de leur empreinte.

En 2017, Argos a encore poursuivi son évolution en adoptant un management par pôles qui a pour objectifs de s’adapter encore davantage aux besoins des usagers et résidents. On se base moins sur l’entité structure d’accueil que sur l’action à développer pour répondre au mieux à ces besoins.
Après avoir intégré le comité depuis 2003, voici maintenant une année que j’ai repris la présidence. J’en profite pour rendre hommage à Liliane Maury Pasquier qui après avoir assumé 14 ans de présidence s’est retirée en 2017. Elle a su accompagner l’évolution d’Argos tout en favorisant le climat relationnel au sein de l’équipe et du comité, qui a largement contribué au succès de l’association. Merci à Liliane. Merci également au personnel dans sa totalité et à l’équipe de direction. Merci également aux autorités cantonales et aux communes genevoises qui soutiennent cette aventure depuis 40 ans.

Les défis restent nombreux et nous ne sommes pas au bout du chemin. La dégradation des conditions sociales des plus vulnérables touche en plein les usagers de drogues, ce qui ne favorise pas leur bien-être sur le plan psychique. Cela est encore accru par la stigmatisation qui existe à leur encontre. De même, il reste nécessaire de renforcer la qualité du travail de réseau entre secteur médical et social et de continuer à investir pour avoir une meilleure compréhension des éléments influençant l’installation de personnes dans l’addiction et leur difficulté à s’en séparer.

Nous sommes prêts à apporter notre contribution pour relever ces défis !

Christophe Mani, président

2017, la mise en place des 4 pôles


Déménagement de la direction

Au mois de mai 2017, la direction d’Argos a déménagé pour venir s’installer dans les locaux du pôle ambulatoire, le centre de jour l’Entracte, situé à l’avenue de Chamonix 5, dans le quartier de la gare des Eaux-vives.

Le centre de jour l’Entracte a dû faire un peu de place pour recevoir le directeur, son assistante et le comptable dans leurs locaux. Merci à toute l’équipe du pôle ambulatoire pour son accueil.

La direction a vite trouvé ses marques et est très satisfaite d’être dans la cité, plus proche du réseau professionnel et au sein même de tous les mouvements de l’association.

Candy Shorrock, assistante de direction

Pôle Travail – Ateliers

En 2017, dans le cadre de notre prestation semi-résidentielle de jour, nous avons accueilli 9 nouvelles personnes. 6 hommes et 3 femmes aux bénéfices de l’hospice général. Leur objectif à tous était de reprendre et/ou garder un rythme d’activité ainsi que d’être en contact avec d’autres personnes. Le résultat de cette offre est positif en effet, une personne a trouvé un emploi sur le 1er marché ; deux sont entrées en entreprise sociale ; deux bénéficient toujours de notre offre de semi-résidentiel, deux ont été réhospitalisées et la dernière personne pour qui l’offre ne convenait pas.

Sur le plan médiatique, les Ateliers ont fait l’objet d’un reportage diffusé, en février 2017, dans le cadre du Téléjournal du 19 h 30.

Nous avons développé des partenariats avec la HETS et la fondation des EVAUX en proposant des stages d’expérimentation dans le domaine du service de maintenance.

Pour finir l’année 2017, les maîtres sociaux professionnels avec les bénéficiaires ont monté et posé la nouvelle cuisine du centre de jour. Le parrainage de notre rucher continue à se développer.

Sabine Zuliani, responsable pôle Travail

Le team santé – focus de l’infirmière de liaison

Le team santé s’est étoffé au cours de cette année et a mené différentes actions au cours de celle-ci.

Prise en charge des comorbidités somatiques et psychiques en résidentiel :

Cette dernière année a vu l’engagement de deux nouvelles infirmières Céline Zonca au Toulourenc et Hélène Turin au CRMT. Elles amènent un regard infirmier directement sur le terrain et représentent une aide précieuse pour l’infirmière de liaison. Nous avons accueilli le nouveau médecin répondant d’Argos Monsieur Schrumpf, suite au départ à la retraite de la Doctoresse Véronique De Germond, que nous remercions pour son investissement tout au long de ces nombreuses années. La prise en charge des patients avec une hépatite C s’est intensifiée, notamment par une plus grande possibilité d’accès au traitement.

Gestion des risques :

Le premier cours de réactualisation de la formation en réanimation a pu être dispensé par Céline Zonca (instructrice Réanimation) en collaboration avec un mandataire extérieur (help).
Un document portant sur la gestion des personnes sous psychotropes en résidentiel a été mis en place et une évaluation de cette démarche est en cours auprès des équipes.

Collaboration réseau extérieur

La rencontre annuelle avec nos pharmacies partenaires a été très constructive, elle a mis en lumière les difficultés de coordination avec les médecins prescripteurs externes à Argos.
Un document expliquant le fonctionnement de notre collaboration avec la pharmacie a été envoyé à tous les médecins prescripteurs externes pour tenter d’améliorer la situation. Par ailleurs, nous avons évalué avec notre partenaire médical l’UDMPR, qu’il serait préférable que le traitement puisse être prescrit par le médecin répondant d’ARGOS pendant le séjour.

En ce qui concerne notre collaboration avec le service d’addictologie, nous avons rencontré quelques difficultés en lien avec les passages hospitaliers pour des sevrages (personnes qui arrivent en résidentiels sans être stabilisées). Ce point a été relevé et une nouvelle rencontre avec le service de l’UTHA est prévue en 2018.
Nous poursuivons toujours notre collaboration avec Phénix autour des prises en soins spécifiques de clients communs.

Une première expérience avec le « Peps » a vu le jour pour une entrée en soins depuis le résidentiel. Cette expérience a pu être menée, mais nous a montré l’importance d’une collaboration très étroite entre nos deux structures dans ces situations.

Le besoin d’informations et d’explications sur le fonctionnement de nos structures est toujours très présent auprès de nos partenaires afin que les changements opérés au sein de notre association soient le mieux compris.

Plateforme d’orientation et d’indication :

La plateforme d’orientation et d’indication animée par l’infirmière de liaison est un nouvel outil hebdomadaire au sein d’Argos. Tout au long de l’année 2017, la plateforme a fait l’objet d’explications et d’informations auprès de nos équipes. Ce processus ce veut participatif, direction et collaborateurs tout en respectant le besoin/projet du bénéficiaire. Cet outil est encore jeune, mais a toute sa place dans la nouvelle organisation par pôle de notre association.

Aline Iacoviello-Villard, infirmière de liaison

Statistiques

CRMT

Toulourenc

Total

Secteur Résidentiel
Nombre de places 12 11* 23
Journée facturées 3570 4230 7800
Entrées effectuées dans l’année 23 21 44
Total des séjours 34 31 65
Durée moyenne de séjours (en jours) 127 203 330
Sorties effectuées dans l’année 24 16 40
En séjour au 31 décembre 2017 12 15 27
Taux d’occupation 2017 81.5% 105.4% 93.4%
* Toulerenc : Moyenne des lits disponibles, 6 mois à 9 lits / 6 mois à 13 lits = 11 lits
Les ateliers
Nombre de places 12
Taux d’occupation
Ateliers : Moyenne des places du pôles résidentiel et semi-résidentiel 98%
Le centre de jour – L’Entracte
Nombre de places 12
Nombre de passage/dossiers traités 2416
Nombre moyenne d’interventions par jour 14
Nombre moyen d’entretiens réalisés par jour 7.8
Nombre moyen d’interventions administratives par jour 6.1
Taux d’occupation 2016 116.2%
Mme Jeanne Attarian, membre fondatrice